]]>

Présentation

Le Festival de l'Astrolabe vous propose trois jours de rencontres avec des écrivains slovènes d'envergure, Boris Pahor, Boris A. Novak, Evgen Bavcar, quatre jours pour s'initier à la typographie de Jean Vodaine, pour s'immerger dans la musique de Bozidar Kantuser, trois jours pour s'imprégner de la culture slovène au travers d'ateliers d'écriture, d'atelier typographie, de contes, de performance plastique… Mais aussi pour faire une incursion dans l'industrie avec une exposition d'appareils électroménagers aux designs audacieux du groupe industriel Gorenje.



Visite de l'exposition consacrée à Veno Pilon et Zorko à l'Espace Saint-Jean, commentée par Dominique Pilon.
Conférence sur la littérature Slovène par Antonia Bernard
Instants de poésie : Lecture de Boris A. Novak.
Intermède musical par Colette Garcia, autour d'une nouvelle de Boris Pahor lue par Philippe Diaz
Boris Pahor, témoin du XXème Siècle, nous parle de son oeuvre
Rencontre avec Boris Pahor, Boris A. Novak et Evgen Bavcar
Lectures à voix hautes d'auteurs slovènes


Exposition de la revue "Dire" de Jean Vodaine
Ateliers de typographie, animé par Jacques Brémond
Performance plastique de Jean-Pierre Thomas
Écriture en création : Poésie

Concert d'œuvres de Kantuser et Kogoj

Exposition design industriel Gorenje

Écriture en création : poésie en ateliers

Les participants des ateliers d’écriture Poésie mettent en scène leurs textes avec l’association ô Débi.

Lectures à voix hautes d'auteurs Slovènes

Des lectures à voix haute de différents textes d’auteurs Slovènes interprétées pour ponctuer ces journées.






Télécharger le fichier
Clic droit / Enregistrer sous...
Téléchargement >> [mp3 : 27 Mo]


Tomaz Šalamun est né à Zagreb en 1941. Poète slovène, il a publié plus de trente livres de poésie en slovène. Il s'est bâti d'une main ferme une réputation internationale autour de ce qu'un critique a appelé "la complexe santé mentale des limites" en décrivant son esprit anarchique subtil. Plusieurs de ses livres ont été traduits en anglais, dont ''The Four Questions of Melancholy'' (''White Pine Press'', New York, 1997). Sa poésie recouvre aussi bien la politique que des expériences intimes.

LJUDSKA
Populaire, Tomaz Šalamun

Vsak pravi pesnik je pošast.
Glas uničuje in ljudi.
Petje zgradi tehniko, ki uničuje
zemljo, da nas ne bi jedli črvi.
Pijanček proda plašč.
Lopov proda mater.
Samo pesnik proda dušo, da jo
loči od telesa, ki ga ljubi.

Tout vrai poète est un monstre.
La voix détruit les gens aussi.
Le chant bâtit la technique, qui détruit
la terre pour que les vers ne nous mangent pas.
L’ivrogne vend son imperméable.
Le voyou vend sa mère.
Seul le poète vend son âme, pour la
séparer de son corps qu’il aime.


PESMI ZA UMRLIMI SANJAMI
Poèmes derrière les rêves morts, Brane Mozetič

j'ai peur de faire l'amour avec toi, tu sais
non parce que j'aurais peur de la mort,
de la décomposition, du sol mouillé
ou des longues séparations, tu ne sens pas assez

tu blesses trop rapidement, tu prononces
des pensées vides et tu détruis tout
devant toi, comme un ouragan
tu emportes étrange et froid comme la vie

j'ai peur de tomber, quand je marche
dans la ville, j'ai peur de m'écrouler en rien,
que la pression comme la tienne m'écrase

que la rivière ne déborde, le soleil
ne tombe, la tête ne se casse, les songes
ne meurent, la peur est grande, comme le monde.

Traduit par Mojca Medvedšek et Jean-Paul Daoust

Brane Mozetič est né le 14 octobre 1958 à Ljubljana. Il a fait des études de littérature comparée à l’université de Ljubljana (1983), puis à la Sorbonne à Paris (1984-1985). Il a traduit en slovène plusieurs recueils de poètes français (dont Rimbaud), mais aussi des ouvrages de Jean Genet, Michel Foucault et Amin Maalouf. Il a publié dix recueils de poésie dont Conjurs (1987), Obsession, paru pour la première fois à Paris en 1991 (Obsedenost/Obsession. Traduction de William Cliff, Aleph and éditions Geneviève Pastre), Xarxa (1989), Angeli (1996), ainsi que trois romans.


ČAS JE
C'est le temps, Alojz Ihan

Cas je,
Da si povemo,
ce si ploh lahko kaj povemo,
In da si damo,
ce si ploh lahko kaj damo.
cas je
In kmalu bomo ostali tudi brez njega.

C'est le temps,
de se parler,
si encore on peut se parler,
et de se donner,
si encore on peut se donner quelque chose.
C'est le temps
et bientôt on restera
sans lui.

Alojz Ihan est né en 1961. Il est chercheur en microbiologie à l’Institut universitaire de Ljubljana. Dès les années 80, ses recueils de poèmes ont marqué la poésie slovène par sa volonté d’un retour, d’une réhabilitation de la narration comme trame du texte poétique. Largement primé dans son pays et traduit dans les pays de l’est de l’Europe, il dirige aussi la revue ''Sodobnost'' (''Le temps présent'').


DOVOLJ BESED
Assez de temps, Aleš Debeljak

Aleš Debeljak est né en 1961. Il a obtenu son diplôme de littérature comparée à l'université de Ljubljana et son doctorat de sociologie de la culture à l'université de Syracuse à New York. Il a publié les recueils de poèmes suivants : ''Zamenjave, Zamenjave'' (Echanges, échanges, 1982), ''Imena Smrti'' (''Noms de la mort'', 1985), ''Slovar Tisine'' (Dictionnaire de la mort, 1987), ''Minute Strahu'' (''Minutes de la peur'', 1990) ainsi que des essais : ''Melanholicne figure'' (Figures mélancoliques, 1988), ''Postmoderna sfinga'' (''Sphinx post-moderne'', 1989), ''Temno nebo amerike'' (''Ciel sombre de l'Amérique'', 1991, 1994), ''Pisma iz tujine'' (''Lettres de l'étranger'', 1993), ''Somrak idolov'' ("Crépuscule des idoles'', 1994). Il a rédigé une anthologie d'histoires brèves américaines. Ses livres sont traduits en serbo-croate, polonais, italien, allemand et anglais.


NASVETI ZA USPEŠNO LITERARNO KARIJERO
Quelques conseils pour réussir sa carrière littéraire, Uroš Zupan

Uroš Zupan est né en 1963 à Trbovlje. Il a obtenu un diplôme en littérature comparée à la Faculté des arts de l'Université de Ljubljana. Il a publié six volumes de poésie, trois livres d'essais et une traduction d'un ouvrage de Yehuda Amichai. Traduit en plusieurs langues, en allemand, en polonais et en croate. Il vit et travaille comme rédacteur pigiste à Ljubljana.

OČE
Le père, Boris A. Novak
Boris A. Novak est un poète, auteur dramatique, traducteur et essayiste slovène. Il enseigne la littérature comparée à l’Université de Ljubljana où il a obtenu son doctorat en soutenant sa thèse : « La réception des formes poétiques romanes dans la poésie slovène ». Jusqu’ici, il a publié 60 livres y compris des recueils de poésie dont « La Fille de la mémoire » (1981), « 1001 vers (1983), « Formes du monde » (1991), « Le Maître de l’insomnie » (1995), « Le Rayonnement » (2003). Novak traduit la littérature française et provençale, anglaise et américaine, néerlandaise, ainsi que la poésie des langues slaves…


Musiques :

Extraits de morceaux de compositeurs Slovènes : Bozidar Kantuser, Uroš Rojko, Vinko Globokar, Damijan Mocnik.


Bibliographie sur la Slovénie

Performance plastique de Jean-Pierre Thomas


Performance plastique :
Toile libre réalisée par Jean-Pierre Thomas à la manière de Vodaine


video


Jean-Pierre Thomas se définit comme peintre, graveur, dessinateur de voyageurs et de skateurs depuis 1989, de fruits et poissons... et d’images... Il travaille le support, la matière et le signe avec des tampons, des bouchons, des morceaux de bois.

Le design industriel vu par le Groupe Gorenje

Gorenje, groupe industriel slovène, est l'un des huit principaux fabricants en électroménager.














Exposition insolite d'un module de cuisine. 1er niveau.


Rencontre musicale autour de Bozidar Kantuser


Élève de Messiaen, Bozidar Kantuser est un compositeur caractérisé par une écriture sobre et précise. En 1968, il fonde la Bibliothèque internationale de Musique contemporaine à Fontainebleau (collections de partitions actuellement hébergées à la médiathèque du Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris).

Concert donné par Hélène Siguier, Laure Le Monnier, Étienne Goepp, du Conservatoire de musique de Melun : œuvres de Kantuser et Kogoj.

Exposition de partitions de Bozidar Kantuser, mai-juin. Découvertes des compositions de Kantuser sur les bornes d'écoute du Studio.

Le Woodwind Trio interprète Bozidar Kantuser :



Trio pour Flute, Clarinette & Basson, de Bozidar Kantuser



Rojko : Molitve, d'Uroš Rojko, par Hugo Noth and James Creitz.



Verbum Supernum Prodiens, de Damijan Mocnik.

Atelier de typographie avec Jacques Brémond

Atelier de typographie animé par Jacques Brémond (typographe et éditeur).




























Poète, typographe, éditeur, Jacques Brémond se consacre entièrement à sa maison d'édition, qu'il dirige seul entre Nîmes et Avignon. Ainsi depuis 30 ans, il édite, il médite, il pose, compose des mots sur des papiers choisis, papiers destinés - monnaie des morts, végétal, céréales, emballage, chiffon ou crottin d'éléphant- pour des livres entièrement fait main, pour la plupart, ou en chacun se mêlent les sens des fibres et des mots. "Une seule volonté, établie et défendue, déclare Jacques Brémond, donner à voir à lire la poésie et les poètes, toute la poésie sans église ni parti, sans barreaux ni barbelés. La poésie est large, vaste, ouverte, l'édition doit en être un miroir aussi exact que possible."



A ce jour, près de 300 titres pour environ 150 auteurs, au travers de collections aux appellations appropriées -des poètes de la rue, aux petits carnets, la dérision, lettre-suit, etc.
Il fait des livres comme d'autres font des confitures ou des enfants, du moins il essaie, dit-il.
Parce qu'il ne publie que ce qui lui plaît, que ce qui le touche, un catalogue riche en poètes connus, moins connus ou débutants: H. Cadou, S. Stétié, J. Saramago…mais vivants !
Et depuis quelques années Lionel Bourg, auteur fidèle et complice depuis 1980, et Monique Domergue, dont il fera paraître le premier récit en 1992 "Propos de vieilles femmes"

Exposition de la revue "Dire" de Jean Vodaine

À la manière de Vodaine


Jean Vodaine, décédé en 2006, était poète, typographe et plasticien. Il a publié des textes de son ami Veno Pilon dans la revue de poésie "Dire" (1962-1984) qu'il a créée. typographe hors-pair, il met en page des poèmes-affiches, sur papier Kraft.





Pour en savoir plus sur son travail, lire ces textes, extraits de « A bâtons rompus » de Jean Vodaine, publiés aux Passagers du Solstice.

Exposition de la revue « Dire » de Jean Vodaine (collection privée).








Du 23 mai au 10 septembre, vitrine, niveau 3 de l'Astrolabe.

Instants de poésie et intermède musical

Instants de poésie : lectures par Boris A. Novak

Boris A. Novak est un poète, auteur dramatique, traducteur et essayiste slovène. Il enseigne la littérature comparée à l’Université de Ljubljana où il a obtenu son doctorat en soutenant sa thèse : « La réception des formes poétiques romanes dans la poésie slovène ». Au nom du PEN Club International, il a organisé l’aide humanitaire pour les écrivains réfugiés et les artistes de Sarajevo pendant la guerre en ancienne Yougoslavie. Jusqu’ici, il a publié 60 livres y compris des recueils de poésie dont « La Fille de la mémoire » (1981), « 1001 vers (1983), « Formes du monde » (1991), « Le Maître de l’insomnie » (1995), « Le Rayonnement » (2003).
Novak traduit la littérature française et provençale, anglaise et américaine, néerlandaise, la poésie des langues slaves… Il a obtenu divers prix dont le Prix du Fonds de Preseren, le plus important en S
lovénie, le Prix de Sovrè décerné par l’Association des traducteurs littéraires slovènes, le Prix Jenko donné par l’Association des écrivains slovènes, le prix international attribué par l’Association des écrivains de la Bosnie Herzégovine.














































Intermède musical par Colette Garcia : L’Alphabet muet de la nuit, autour de la nouvelle de Boris Pahor, lue Dominique Pilon.





Boris Pahor, témoin du 20ème Siècle

Boris Pahor, témoin du 20ème Siècle, nous parle de son oeuvre.


Boris Pahor est un écrivain slovène né le 28 août 1913 à Trieste (où il vit toujours).

En 1920 il assista à l'incendie de la maison de la Culture slovène ("Narodni dom", soit la "Maison du peuple"), par les fascistes italiens. Quand les Nazis prirent le contrôle de la région en 1944, il rejoignit les rangs de l 'armée de libération yougoslave. Arrêté, il fut déporté en Alsace (Natzweiler-Struthof), puis en Allemagne (Dachau et Bergen-Belsen).

La plupart de ses romans ont leur source dans cette épreuve. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des écrivains slovènes les plus importants de son époque.

Il est révélé aux lecteurs de langue française par son récit majeur Nekropolis (Le Pèlerin parmi les ombres, La Table ronde, 1990), où il narre son expérience des camps de la mort, puis par son roman Printemps difficile (Phébus, 1995).

Bibliographie :

  • L'Appel du navire, 2008, éditions Phébus
  • Arrêt sur le Ponte Vecchio (Poche - 2006)
  • Blumen für einen Aussätzigen (Broché - 2004)
  • Dans le labyrinthe (Broché - 2003)
  • La Porte dorée (Broché - 2002)
  • Jours obscurs (Broché - 2001)
  • La villa sur le lac (Broché - 1999)
  • Printemps difficile (Relié - 1995)
  • Pèlerin parmi les ombres (Broché - 1990)

Rencontre avec Boris Pahor, Boris A. Novak et Evgen Bavcar

Boris Pahor, témoin du XXe siècle, nous parle de son œuvre. 16h30, auditorium de l’Astrolabe.

Rencontre avec Boris Pahor, Boris A. Novak et Evgen Bavcar, animée par Antonia Bernard. 20h30, auditorium de l’Astrolabe.



Boris A. Novak



Boris A. Novak est un poète, auteur dramatique, traducteur et essayiste slovène. Il enseigne la littérature comparée à l’Université de Ljubljana où il a obtenu son doctorat en soutenant sa thèse : « La réception des formes poétiques romanes dans la poésie slovène ». Au nom du PEN Club International, il a organisé l’aide humanitaire pour les écrivains réfugiés et les artistes de Sarajevo pendant la guerre en ancienne Yougoslavie. Jusqu’ici, il a publié 60 livres y compris des recueils de poésie dont « La Fille de la mémoire » (1981), « 1001 vers (1983), « Formes du monde » (1991), « Le Maître de l’insomnie » (1995), « Le Rayonnement » (2003).
Novak traduit la littérature française et provençale, anglaise et américaine, néerlandaise, la poésie des langues slaves… Il a obtenu divers prix dont le Prix du Fonds de Preseren, le plus important en Slovénie, le Prix de Sovrè décerné par l’Association des traducteurs littéraires slovènes, le Prix Jenko donné par l’Association des écrivains slovènes, le prix international attribué par l’Association des écrivains de la Bosnie Herzégovine.


Evgen Bavcar


Ayant perdu la vue à la suite de deux accidents en 1957, Evgen Bavcar n’avait jamais regardé dans un appareil photo. Il a découvert la photographie grce à sa soeur et un ami qui a révélé ses premières images.


video

Conférence sur la littérature Slovène

Conférence sur la littérature Slovène par Antonia Bernard (responsable jusqu’en 2007 de la section slovène à l’Inalco) en présence de quelques auteurs emblématiques : Boris Pahor, Evgen Bavcar, Boris A. Novak.

Exposition de Veno Pilon et Zorko

Visite commentée par Dominique Pilon de l’exposition à l’Espace Saint-Jean consacrée à Veno Pilon et Zorko.




Veno Pilon (1876-1970) : Personnalité phare des arts slovènes au XXème siècle, Veno Pilon est un véritable pont artistique entre la Slovénie et la France. Témoin lucide de son époque, il laisse une oeuvre aux multiples facettes (dessin, gravure, peinture, photographie, écriture, cinéma), qui met en valeur avec sensibilité le tempérament puissant des paysages de son pays, sa famille, ses amis… comme l'humour de situations empruntées au quotidien.



Zorko : Sculpteur slovène, il vit à Paris depuis 1964. Ami de Pilon, il est un des derniers témoins des célèbres Montparnos. Rarement la sculpture est à ce point en harmonie avec l'espace que dans les oeuvres de Zorko ; monumentales ou non, la dureté et la noblesse du marbre se marient, donnant naissance à des lignes pures, gracieuses ou solennelles. Parfois l'horizon est souligné par le trait effilé d'un marbre, parfois la chaleur du bois peut épouser l'ondulation d'un mouvement. Mais toujours ses sculptures semblent vouloir amener le regard de l'homme plus loin, comme dans un panorama sans limites.

La Slovénie : aux multiples facettes


Un pont entre la Slovénie et Melun

Programme

Jeudi 5 juin

Panorama de la littérature slovène
(sur inscription au 2ème niveau de l'Astrolabe)

Visite commentée par Dominique Pilon de l’exposition à l’Espace Saint-Jean consacrée à Veno Pilon et Zorko.
10h30-12h, Espace Saint-Jean.

Conférence sur la littérature Slovène :
Par Antonia Bernard (responsable jusqu’en 2007 de la section slovène à l’Inalco) en présence de quelques auteurs emblématiques : Boris Pahor, Evgen Bavcar, Boris A. Novak.
14h30, auditorium de l’Astrolabe.

Instants de poésie : lectures par Boris A. Novak.
16h et 20h, auditorium de l’Astrolabe.

Intermède musical par Colette Garcia : L’Alphabet muet de la nuit, autour de la nouvelle de Boris Pahor, lue par Philippe Diaz.

Boris Pahor, témoin du XXe siècle, nous parle de son œuvre.
16h30, auditorium de l’Astrolabe.

Rencontre avec Boris Pahor, Boris Novak et Evgen Bavcar,
animée par Antonia Bernard. 20h30, auditorium de l’Astrolabe.

Déjeuner et dîner slovènes à l’Astrocafé.


vendredi 6 juin

À la manière de Vodaine

Exposition de la revue « Dire » de Jean Vodaine (collection privée) :
Du 23 mai au 10 septembre, vitrine, niveau 3 de l'Astrolabe.

Atelier de typographie animé par Jacques Brémond (typographe et éditeur) :
séances pour scolaires de 10h à 12h (sur réservation) et tout public de 14h à 18h.

Rencontre musicale autour de Bozidar Kantuser

Élève de Messiaen, B. Kantuser est un compositeur caractérisé par une écriture sobre et précise. En 1968, il fonde la Bibliothèque internationale de Musique contemporaine à Fontainebleau (collections de partitions actuellement hébergées à la médiathèque du Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris).

Concert donné par Hélène Siguier, Laure Le Monnier, étienne Goepp, du conservatoire de musique de Melun : œuvres de Kantuser et Kogoj. 20h30, auditorium de l'Astrolabe.

Exposition de partitions de Kantuser, mai-juin.
Découvertes des compositions de Kantuser sur les bornes d'écoute, Studio, niveau 2.


samedi 7 juin

À la manière de Vodaine

Atelier de typographie animé par Jacques Brémond (typographe et éditeur) :
séances pour scolaires de 10h à 12h (sur réservation) et tout public de 14h à 18h.

Le design industriel vu par le Groupe Gorenje : Gorenje, groupe industriel slovène, est l'un des huit principaux fabricants en électroménager.
Exposition insolite d'un module de cuisine.
1er niveau.

Performance plastique : toile libre réalisée par Jean-Pierre Thomas à la manière de Vodaine
Jean-Pierre Thomas se définit comme peintre, graveur, dessinateur de voyageurs et de skateurs depuis 1989, de fruits et poissons... et d’images... Il travaille le support, la matière et le signe avec des tampons, des bouchons, des morceaux de bois. 14h-18h, hall.

Écriture en création : Les participants des ateliers d’écriture Poésie mettent en scène leurs textes avec l’association ô Débi. 15h-18h, hall, rez-de-chaussée.

Paroles slovènes à partager : contes pour adultes et enfants à partir de 8 ans (sur inscription)
Découverte du pays aux huit mille grottes à travers la moisson de contes de Sabine Richard et Geneviève Bayle-Labouré. 20h, auditorium.

Programme du festival Astrolabe : Printemps Slovène
Programme de l'ensemble des manifestations du Printemps Slovène à Melun